Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 21:14

Fin du montage du train avant.

Pour mémoire, un dessin qui montre le détail du train Dangel (par comparaison avec le montage d'origine).

Train Dangel - Comparatif

Quelques images pour illustrer les changements (et quelques pistes d'amélioration)

Dangel - Triangle supérieur / crémaillère

Triangle supérieur - coté crémaillère - Le graisseur (coudé à 90) touche le soufflet de la crémaillère.

Dangel - Triangle supérieur / Cloison habitacle.

Triangle supérieur - coté cloison habitacle - Le graisseur (coudé à 90) doit être démonté pour pouvoir dévisser l'écrou. Pour l'utilisation d'un graisseur droit, il aurait fallu percer la cloison (niveau du pédalier.

Conclusion : pour le triangle supérieur, le graissage pause un problème d'encombrement. Une solution consisterait à remplacer les bagues bronze par des bagues polyamides auto-lubrifiantes.

Dangel - Triangle inférieur.

Trainagle inférieur - Après avoir redressé les deux triangles, montage conforme et sans difficultés.

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Trains Roulants
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 05:58

Les usinages sont terminés :

A110 - Train avant Dangel - triangles supérieurs Détail.

Merci à Mr dangel pour les principes : bague en bronze et graissage.

Les essayages et ajustements sont satisfaisants :

A110 - Train avant Dangel - triangles supérieurs.

Reste à coller les bagues bronze avec du loctite scelle roulement et à remplacer les graisseurs par des coudés à 90° (faciliter l'accessibilité et libérer des l'espace pour les soufflets de crémaillière).

Prochaine galère : Redresser les triangles inférieurs (si, si ils sont également tordus !!!!)

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Trains Roulants
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 23:08

Aujourd'hui, j'ai reçu le kit Dangel.

A110 - Train avant Dangel - KIT Dangel triangles Inférieurs

Belle réalisation, usinage parfait, rest à faire le montage (dans un prochain post).

L'usinage des bagues pour les triangles supérieurs est en cours.

Les bagues en bronze sont en place.

A110 - Train avant Dangel - Bagues bronze triangles supérieurs

Ancien montage.

A110 - Train avant  - Triangles supérieurs ancien montage.

Nouveau montage.

A110 - Train avant  - Triangles supérieurs nouveau montage (Dangel)

La principale problématique est liée au fait que les triangles sont en tole emboutie et soudée.

L'ancien montage avec des silentblocs est trés permissif, il tolère un désalignement important sur les deux logements (angulaire)

Heureusement, "cest de la guimauve" !!!!!

Apès avoir mis en place les bagues bronze, de diamètre intérieur de 20 mm, il suffit de passer une barre ajustée (du stub par exemple), brider (costaud) les triangles sur une table et appliquer un "certain" effort. Si on reste dans le domaine élastique, quand on supprime l'effort, retour à la case départ !!!! Si effort trop violent, perdu !!!

Rassurez vous après quelques tentatives on trouve le bon alignement qui permet de faire coïncider l'axe des deux bagues.

Prochain boulot : montage à blanc pour ajuster la largeur des bagues.

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Trains Roulants
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 22:35

Après quelques recherches sur le net, j'ai trouvé un site qui parlait de fluidbloc.

çà ressemble à quoi ?

Fluidbloc.

Fluidbloc.

Quelles sont les caractéristiques ?

Ces articulations sont d’une grande précision ; elles sont en polyuréthanne injecté et résistent par conséquent aux huiles courantes, à l’eau, à l’ozone, etc.
Les articulations « TOURILLONNANTES » sont caractérisées par leur faible couple de torsion (de 1 à 2 N.m.).
Elles peuvent tourner sur 360°, n’ont pas besoin d’entretien puisque graissées à vie.
L’alésage les recevant n’a pas besoin de grande précision et l’effort d’emmanchement est de 1 500 à 1 800 daN.
Les applications sont diverses, par exemple :
Articulation dans l’œil des ressorts de suspension AR des véhicules légers dont le tonnage n’excède pas 5 tonnes.

Maintenant les choses sont claires les fluidblocs montés sur tous les trains avants (triangles supérieurs) de R8, R10, Berlinette, ..... Ne sont pas des silentblocs.

Tous les manuels Renault concernant ces véhicules sont catégoriques, ils font la différence entre flexiblocs sur le triangles inférieurs et fluidblocs sur les triangles supérieurs.

Et pourtant ..... la mémoire des anciens (possesseurs de R8, R10, ......) ne se souvient pas avoir remplacé ce type d'articulation.

Alors, seuls les manuels en auraient parlé, çà n'aurait jamais été monté ?

..................... qui a un contre exemple ? .........................

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Trains Roulants
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 21:21

Revenons en à la bible le MR (Manuel de Réparation).

Pour le MR de l'A110, le train avant est décrit au chapitre H. Celui en ma possession est la 1ère édition de 1970.

Pas très explicite le MR concernant la remise en état du train avant : Voir les MR 68 ou MR 131.

Le MR 131 concerne la Renault 10 (R1190)

Précision : Articulation des bras de suspension sur flexiblocs et fluidblocs.

Seuls les bras inférieurs sont munis de flexiblocs, ils se montent et se démontent à la presse (ils sont montés serrés sur les bras inférieurs.

Les bras supérieurs sont munis de fluidblocs, ils se montent et se démontent à la presse (ils sont montés serrés sur les bras supérieurs.

Concernant le serrage des axes :

- axe supérieur serré à 6.5 m.daN (position du triangle non précisée)

- axe inférieur serré à 9 m.daN (triangle positionné à hauteur normale - cale sur traverse).

Le MR 68 - 3ème édition juillet 70 - concerne la Renault 8 (R1130, R1132, R1136)

Les bras supérieurs sont munis de fluidblocs, ils se montent et se démontent à la presse (ils sont montés serrés sur les bras supérieurs. Les fluidblocs sont graissés intérieurement (coté tube extérieur) avec de la graisse "SISS". Le caoutchouc ne serai pas collé sur la bague extérieure !!!

Les bras inférieurs sont munis de flexiblocs, ils se montent et se démontent à la presse (ils sont montés serrés sur les bras inférieurs.

Concernant le serrage des axes :

- axe supérieur serré à 6.5 m.daN.

- axe inférieur serré à 9 m.daN (triangle positionné à hauteur normale - cale sur traverse).

La RTA (Revue Technique Automobile) de la R8 précise :

- Seuls les bras inférieurs sont munis de flexiblocs. Ils se montent et se démontent à la presse (montés serrés sur les bras inférieurs).

- Fluidblocs, ceux ci se démontent et se remontent à la main après les avoirs enduits de graisse S33 siliconée.

- Ne serrer les écrous des bras supérieurs et inférieurs de suspension que le train avant positionné avec une cale .........

Conclusion : Fluidbloc et flexibloc, la dénomination est différente, le fonctionnement semble également être différent.

Les flexiblocs (sur les triangles inférieurs) ont les bagues intérieures et extérieures liées par le "caoutchouc". C'est la déformation du "caoutchouc" qui permet la rotation des triangles.

Les fluidblocs (sur les triangles supérieurs) ont la bague extérieure non liée au "caoutchouc". C'est le glissement du "caoutchouc" dans la bague qui permet la rotation des triangles.

Problème : Mes fluidblocs sont des identiques à des flexiblocs. La rotation du triangle supérieur a entrainé la rotation de l'axe qui a usé la traverse.

Pourquoi un comportement différent : L'épaisseur du caoutchouc du silentbloc supérieur est très faible, compte tenu des angles de débattement soit l'axe tourne, soit le caoutchouc se déchire.

 

 

Repost 0
Published by Gégé13821
commenter cet article
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 15:46

Il y a trois ans, je finissais la restauration de la Berlinette.

Quand je dis, je finissais, c'est une erreur de langage, la restauration d'une Berlinette, ce n'est jamais terminé. Il y a toujours quelque chose à bricoler sur une Berlinette.

Rassurez vous, pendant 3 ans, elle n'a pas dormi. D'une part, nous avons participé à de nombreuses sorties et d'autre part, nous avons faites quelques modifications. La plus importante, le passage du 1600 en injection programmable.

Le détail ici : http://megasquirt.forumavie.com/alpine-a110-1600-sx-dot-installer-une-injection-vt117.html

Revenons en à l'objet de cet article : Le train avant.

Le train avant est devenu baladeur, impossible de régler correctement le parallélisme et don un usure prématurée des pneus, sans parler des difficultés de conduite.

Le problème est identifié, c'est une usure des fourreaux (de la traverse avant), les axes de triangle supérieurs ont pris du jeux, ce qui provoque des angles de chasse, de carrossage et par conséquence de parallélisme variables en fonction des appuis (freinage ou virage).

Pourquoi ce problème ?

Réponse : remontage non conforme au manuel de réparation. Le MR de la Berlinette fait référence en ce domaine au MR de la R8 (normal c'est le même train avant).

Contrairement à une idée reçue (personnellement reçue), ce n'est pas le caoutchouc des silentblocs qui assure la rotation des triangles (cause : trop faible épaisseur du caoutchouc par rapport à l'angle de rotation).

Comme j'avais remonté les silentblocs emmanchés serrés sur le triangle, ils ont tourné avec le triangle et entraîné l'axe qui a usé le fourreau !!!!

Un dessin pour illustrer le montage :

A110 - Train avant  - Triangles supérieurs.

Sur le dessin du haut montage actuel, compte tenu de la géométrie, du serrage, les silentblocs entrainent l'axe qui tourne dans le fourreua de la traverse avant.

Nota : si quelqu'un a une copie du manuel de la R8 qui indique (d'après ce que j'ai compris) que les silentblocs doivent être montés "tournants" dans le triangle, je suis preneur.

Au programme :

1- Aléser les foureaux de la traverse jusqu'à obtenir un cylindre. Je pense déjà à la scéance de contorsionnisme pour passer un alésoir expensible dans les fourreaux !!!

2- Remplacer les silentblocs par un pseudo kit "Dangel", comme précisé sur la partie basse de l'image (avec des axes adaptés aux nouveaux diamètres de fourreaux)

Pourquoi ne pas remonter conformément au MR ?

Réponse : Le frottement entre silentbloc (en acier) et triangle (en acier), ne me conveint pas. En faisant référence à la loi de Murphy "Anything that can go wrong, will go wrong", c'est le triangle qui va s'user, nous aurons déplacé le problème !!!

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Trains Roulants
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 21:43

Souvenez vous, dans mon article "Dans la boite", j'évoquais la problématique du montage du collecteur d'échappement - contact avec le châssis, partie du berceau arrière qui soutien à la fois la jupe arrière démontable et le pare-choc arrière.

Contact collecteur échappement illustré sur la photo ci dessous.

DSCF4448

La recherche de collecteurs différents (avec une courbure différente au niveau du cylindre n°1) n'a pas donné de résultats. Les collecteurs proposés par les spécialistes de pièces Alpine correspondent à des collecteurs répliques des 1600 VC (type 1600 VD). Le châssis de la 1600 SX est différent de la 1600 VC, même s'il présente quelques ressemblances (supports moteur et fixations du train arrière). Il est plus large au niveau du berceau arrière et les "tubes" sont plus gros. Conséquence : les collecteurs du marché ne sont pas directement adaptables.

Il était possible de relever l'ensemble des tubes en dessoudant les tubes de la plaque de fixation du collecteur sur la culasse et en les ressoudant avec un angle différent. Cette solution n'a pas été retenue pour deux raisons : d'une part le collecteur a "vieilli", il présente donc de petits signes de corrosion au niveau des parties les plus chaudes (soudures sur la plaque de raccordement culasse), il n'était pas prudent de refaire une soudure sur ce point faible, d'autre part la solution n'était pas pérenne, lors de l'achat d'un nouveau collecteur, il aurait été nécessaire de le modifier.

Le choix s'est donc porté sur une plaque entretoise (cale biaise) à insérer entre la plaque du collecteur et la culasse. Nota : cette solution impose la mise en place d'un double joint.

Forme de la cale : Contour identique à la plaque du collecteur. Lumières identiques aux sorties échappement sur la culasse. Matière : aluminium. Épaisseur : 12 mm partie basse, 7 mm partie haute.

DSCF4465

La cale entretoise mise en place entre culasse et collecteur échappement.

DSCF4469

Le résultat : 12 mm entre le collecteur échappement (cylindre n°1) et le berceau arrière du châssis.

DSCF4468

La confection de l'entretoise m'a rappelé les heures d'atelier au lycée technique. Nous avions un professeur d'ajustage qui était le champion du trait croisé à la lime. Il faudrait que je reprenne quelques cours !!!!

Nota : Seuls les contours de la pièce et les lumières ont été faites à la lime. Le surfaçage pour obtenir la pente de 5 mm a été réalisé à la fraiseuse.

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Remontage
commenter cet article
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 23:48

Le dernier article date du 19 septembre (p...g; .... deux mois !!!!)

Un long silence, pour cause de surmenage !!!

Je m'étais fixé comme objectif de faire le tour de Corse la dernière semaine d'octobre avec mon club ACM (Alpine Club Méditerranée). Certains avaient, par d'ailleurs, tenté de tempérer mes ambitions en posant la question : "la dernière semaine d'octobre oui, de quelle année ????"

Rappelez vous le 19 septembre, c'était la mise en place du moteur et de la boite de vitesse. Il ne restait qu'un mois pour le montage, les essais et la mise au point. C'est là que j'ai été obligé de vous abandonner : terminé les photos et les commentaires sur le blog. Pas trés sympa tous çà !!!! 

Et alors !!! Et alors !!!

Le 23 octobre, nous embarquions à Marseille sur le navire de la CMN pour notre périple en Corse.

Quelques photos du résultat, prises en Corse.

ACM Corse 2011 Gégé 044

ACM Corse 2011 Gégé 240

Au début de cet article, je parlais de surmenage, c'était surtout un surcroît de travail. Journées de 8 à 10 heures et 7 jours sur 7. Pour être "prêt" à temps, il a fallu faire quelques concessions, comme par exemple : ne pas modifier le circuit de refroidissement (pas grave, il fonctionnait très bien à l'origine !!!), .....

Les essais ont été de courte durée : 80 kms parcourus avant le départ.

Quelques finitions à reprendre : montage des bulles de phare, traitement des pare-chocs (à changer ou à reconditionner).

Quelques réglages à refaire : Ré-étalonnage du module électronique de la jauge à essence. Le bon fonctionnement n'a duré que quelques heures !!!!. De toute façon l'étalonnage était à reprendre, j'étais parti sur des quarts de 12 litres, mais le dernier quart ne rentre pas. C'est normal à Marseille déjà Rému avait des difficultés avec la grandeur des tiers !!!!!

Les 1400 km parcourus en Corse ont révélé quelques faiblesses qu'il conviendra de corriger, alors, si vous voulez encore de moi, je pourrais vous décrire encore celà dans de prochains articles.

- Freinage des écrous de moyeux de roues arrière.

- Remplacement d'une bague de pédale d'embrayage.

- Purge des freins.

- Grillon suspension avant.

- Fixation de la barre antiroulis avant.

- Réglages du train avant (carrossage et chasse, pincement).

...... je devrais en établir une liste exhaustive. Mais je n'ose pas de peur qu'elle soit trop longue !!!! Je vais encore dormir dans le garage !!!!

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Divers
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 21:51

Après le remontage des freins et en attendant le montage des moyeux (les disques de freins ne sont pas disponibles), le remontage de l'ensemble moteur-boite.

Ben voilà, l'ensemble a retrouvé sa place dans la boite. Il a fallu jongler avec les cales, les crics, .... la patience.

DSCF4450

Le mécanisme de commande de boite est en place.

DSCF4452

Retour à la case départ. Quand j'avais acheté ce collecteur d'échappement, le tube du cylindre n°1 "tutoyait" le châssis. A l'époque, une légère retouche à la disqueuse sur l'angle du tube de châssis, l'affaire était réglée. Aujourd'hui, le châssis est "neuf", la partie a été refaite, plus question de jouer de la disqueuse.

Les collecteurs vendus chez les spécialistes, ont tous le même défaut, le tube du cylindre 1 qui passe sous les autres. Il est probable que sur mon modèle de châssis çà coince.

Retoucher le collecteur actuel en relevant d'un cm l'ensemble des tubes (en modifiant l'inclinaison au niveau de la plque de fixation sur la culasse).

DSCF4448

Si vous avez un châssis identique et un collecteur d'échappement différent, je suis preneur !!!!

 

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Remontage
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 21:35

On commence par les étriers de frein avant. Difficile de faire plus simple : un joint, un piston, un cache poussière.

Impossible de confondre avec les pièces de l'étrier arrière, les diamètres sont différents. Le joint, pas de soucis, il est carré (symétrique), donc pas de sens de montage. Par contre au moment de monter le piston, un doute survient, dans quel sens ? Encore un regret de ne pas avoir pris de photo avant le démontage !!! La réponse était sur les schémas du catalogue GBS.

Si comme moi, vous avez un doute après avoir mis le piston, inutile de forcer avec des outils pour le retirer. Avec un doigt, on bouche le purgeur et avec la soufflette on souffle dans le trou du banjo (inutile de chercher l'étanchéité). Prendre soin de mettre un chiffon pour amortir le choc du piston sur l'étrier .....

DSCF4436

Pour les étriers de frein arrière, c'est un peu plus compliqué avec le mécanisme du frein à main et son rattrapage automatique. J'ai toujours de difficultés pour insérer la cale qui vient pousser sur l'axe. Pour comprimer les rondelles belleville par un simple appui : bonjour !!!. Peut être faudrait il fabriquer un outillage ..... du genre démontage de soupapes ?

Après montage, test du mécanisme de frein à main par action sur le levier : çà marche !!!! Mais alors pourquoi çà ne marche plus dès qu'on l'installe sur la Berlinette ?

DSCF4437

Ben voilà, les étriers sont prêts, un moyeu avant est en place, tout équipé : disque, étrier, plaquettes (il aurait peut être fallu les peindre !!!! - trop tard !!!!). Encore un manque de photos, mais c'est bon pour le raisonnement et la mémoire - à mon âge, c'est presque un exercice obligatoire !!!

DSCF4438

Pour la purge, de surprise en surprise, il a suffit de raccorder le flexible de frein et 3 minutes plus tard, il y avait un écoulement à la vis de purge.

DSCF4439

Il reste 3 moyeux à monter !!!!

A suivre, la remise sur les roues et le montage du groupe "moteur boîte". Montage à blanc du collecteur d'échappement - le châssis a été refait et j'ai quelques doutes pour le tube d'échappement correspondant au cylindre n°1, peut être faudra t'il accentuer sa courbure !!!!

Repost 0
Published by Gégé13821 - dans Remontage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Gégé13821
  • Le blog de Gégé13821
  • : 33 ans, un peu plus de 80 000 km au compteur, toujours les même habits, peinture blanc gardena d'origine, intérieur moquette noire, ..... Je crois que l'heure de mon premier lifting a sonné et qu'il est temps de penser à une nouvelle jeunesse. Mon propriétaire en rêve depuis longtemps, mais il tarde toujours à se décider. Aurait il peur ? Mais pourquoi hésite t'il encore. Du temps il en a, çà fait maintenant deux ans qu'il ne travaille plus.
  • Contact

Profil

  • Gégé13821

Recherche

Catégories